loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Pour répondre aux besoins croissants de connectivité pour une interaction digitale, l’opérateur de téléphonie mobile Orange Burkina Faso a officiellement lancé le service de fibre optique à Ouagadougou en présence de la ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara.  

« Dans un contexte de transformation numérique du pays, accélérée par la crise sanitaire du Covid-19, l’accès à la fibre optique s’impose comme un vecteur de croissance et de développement incontournable. Nous avons investi plus de 300 milliards de FCFA dans le renouvellement et le développement de nouveaux réseaux, surtout le très haut débit aussi bien mobile avec la 4G, que fixe avec la fibre », a déclaré Mamadou Coulibaly, le directeur général d’Orange Burkina Faso.

Ce service a été lancé en décembre 2020 et a subi une phase d’expérimentation pendant 6 mois avant de procéder à sa présentation au marché. De plus, lors de la cérémonie de mise de leurs offres sur le marché, Orange, tout comme ses prédécesseurs, a célébré la haute qualité et les prix plus abordables qu’elle offre pour le télétravail, la visioconférence, la domotique, la TV HD, les jeux vidéo en ligne, etc.

L’entrée d’Orange dans le segment de la fibre optique à domicile fait suite à celle de Group Vivendi Africa (GVA) avec son offre CanalBox. Les deux sociétés ont rejoint l’Office nationale des télécommunications (Onatel), l’opérateur historique, qui a investi le segment en 2020. Toutes ont l’ambition de révolutionner la manière dont les Burkinabés utilisent Internet.

Avec la fibre optique qui offre une connexion Internet stable, insensible aux intempéries, permettant de connecter plusieurs équipements en simultanée, sans impact sur la qualité de service, Mamadou Coulibaly se réjouit de la position qu’Orange Burkina Faso gagnera dans le pays en tant que fournisseur de service à valeur ajoutée. 

Pin It

Dernier Numéro