loader image
telecomreviewafrica.com

Le Bluetooth est une technologie mondiale unique et idéale par rapport aux autres technologies intégrés dans les smartphones et les maisons intelligentes. Lancé depuis plus de 23 ans, le Bluetooth n’est que huit mois plus jeunes que la technologie Wi-Fi. En 2019 et 2020, 5 milliards d'appareils ont été livrés portant la technologie Bluetooth y compris les appareils de téléphone, les tablettes, les PC, les appareils portables ou « wearables », les appareils de maison intelligente, etc. En 2025, ABI Research prévoit que plus de six milliards de dispositifs seront expédiés chaque année. De plus, d'ici 2025, 70% de toutes les expéditions d'appareils compatibles Bluetooth seront des appareils périphériques.

Lire la suite : Le Bluetooth : une technologie négligée ?

L'institut supérieur des études technologiques en communications de Tunis (ISET’COM), a inauguré un centre d’excellence en cybersécurité avec le soutien financier et technique de l’Ambassade des Etats-Unis en Tunisie. Sa mission est de former et de développer les compétences des étudiants, professeurs, chercheurs et professionnels dans le domaine de la cybersécurité.

Lire la suite : ISET’COM Tunisie inaugure un centre d’excellence en cybersécurité 

Après le Web1 – un réseau d'informations statiques reliées les unes aux autres –, et le Web2 – des sites web qui mettent l'accent sur le contenu généré par les utilisateurs, la facilité d'utilisation, la culture participative et l'interopérabilité pour les utilisateurs finaux –, aujourd'hui, le Web3 se dévoile comme le prochain grand changement dans l’histoire de l'évolution de l'Internet.

Lire la suite : Web3 et Métaverse : développer le futur de l’Internet

En Côte d'Ivoire, le régulateur des télécommunications ARTCI a établi un cadre d'échange permanent pour la protection des données personnelles dans le pays. Cette initiative a été officiellement lancée au siège de l’ARTCI lors d'une cérémonie à laquelle ont participé Namahoua Touré, directrice générale de l'ARTCI, et Philippe Kouamé, directeur de la protection des données personnelles à l'ARTCI.

Lire la suite : L’ARTCI lance un cadre de protection pour les données personnelles en Côte d’Ivoire

Contrairement aux humains qui se dotent d’une intelligence naturelle, on a introduit aux machines une intelligence artificielle (IA) qui leur permet d’apprendre et de se développer sans être programmées, tout en recevant des données. Cela répand une crainte que les machines intelligentes puissent un jour remplacer les employés.

Lire la suite : Exploiter l'intelligence artificielle au service du bien social

Selon le rapport de la deuxième édition du Forum national sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité (FNCC) tenu à Yaoundé, le Cameroun ne détient pas le contrôle de ses données numériques nationales. Cela est dû à l’inexistence d’une autorité de protection des données à caractère personnel, la gestion anarchique des données étatiques, la non-existence d’un data center étatique dédié, l’inexistence d’un cadre spécifique lié à l’activité d’investigation numérique et l’absence d’une structure de veille en matière de cybersécurité, bien que ces infrastructures soient critiques et leur l'interruption affecterait négativement le fonctionnement de l'État.

Lire la suite : Absence de protection de données au Cameroun 

La connectivité prime. Pour les participants, les organisateurs d’un événement et ceux qui le regardent de loin, elle se présente comme un élément primordial. Au cours des dix dernières années, la connectivité est passée du statut d'accessoire à celui de système essentiel pour tout événement qui souhaite s'engager auprès de son public et assurer une diffusion efficace.

Lire la suite : Connectivité et TIC : prérequis des événements majeurs du 21ème siècle

La fibre optique prendra une place importante dans les futures technologies de l'information et de la communication. Actuellement, les lignes téléphoniques ou les câbles ne peuvent pas offrir les vitesses dont nous avons besoin pour rester compétitifs dans l'économie numérique, donc, il est nécessaire de passer des câbles en cuivre à la fibre optique.

Lire la suite : La dorsale du futur réseau TIC : la fibre optique

Il est prévu que les protocoles d'accord signés par Ghita Mezzour, ministre déléguée chargée de la transition numérique et de la réforme administrative, avec des partenaires internationaux permettront de créer plus de 14 000 emplois directs dans le secteur du numérique au Maroc, avec des investissements totalisant environ 55 millions de dollars.

Lire la suite : 14000+ nouvelles opportunités d'emploi numérique au Maroc

Malgré une croissance rapide au cours des deux dernières décennies, le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) en Afrique reste inégal, puisque la plupart des progrès en matière de développement est réalisés dans quelques pays. Du faible taux de pénétration de la téléphonie mobile à la lenteur des débits internet, en passant par les coûts de données excessifs, le rythme de développement empêche une croissance plus rapide du continent.

Lire la suite : Réduire la division numérique en Afrique : Défis et opportunités

Plus d'articles...