loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Pour payer les frais de travaux de construction d’un réseau de fibre optique de 7000 km de longueur, l’Agence française de développement (AFD) a accordé un prêt de 110 millions d’euros (72 131 147 540 FCFA) à la République de Côte d’Ivoire. En effet, Bruno Leclerc, le directeur de l’AFD en Côte d’Ivoire, et Euloge Kipeya, le directeur général de l’Agence nationale de service universel des télécommunications-TIC (ANSUT) ont signé une convention pertinente à Abidjan.

Ce projet de déploiement de la fibre optique qui avait commencé depuis environ un an et demi, permettra aux populations ainsi qu’aux entreprises, de profiter d’un meilleur accès aux services de communication de qualité et à des tarifs abordables, partout dans le pays. Il est prévu d’accomplir ces travaux d’ici la fin de l’année 2018, a indiqué Euloge Kipeya.

Le réseau, lancé en 2012, était estimé d’atteindre une longueur de 2000km fin 2016. Toutefois, en 2017, il avoisinait déjà les 5000km. Un financement de 100 milliards FCFA lui ont été accordé des banques commerciales locales, en 2015.

Selon Bruno Leclerc, le prêt de 110 millions d’euros, accordé à la Côte d’Ivoire, est un prêt non souverain. Il s’agit d’une facilité de financement accordée par l’AFD à des entreprises publiques, collectivités locales, établissements publics ou ONG, sans garantie de l’Etat qui en bénéficie. Le prêt a une durée de 20 ans, dont cinq ans de différé.

Pin It

Dernier Numéro