loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'opérateur de télécoms SFR, filiale du groupe Altice, a assigné en justice son concurrent Orange, au sujet du conflit qui les oppose sur le déploiement de la fibre optique dans certaines zones, a indiqué le groupe Orange.

« On est assez surpris parce que la répartition des zones AMII a fait l'objet d'une discussion entre tous les opérateurs, dont Orange et SFR, et a reçu la bénédiction des autorités de la concurrence et du gouvernement », a commenté un porte-parole d'Orange.

En 2011, Orange s'était engagé à couvrir en fibre 80% de ces zones et SFR 20%, de façon à parvenir à une desserte complète de ces territoires en très haut débit en 2020, comme le demande l'Etat. Mais, depuis le rachat de SFR par le câblo-opérateur Numéricable en 2014, l'opérateur souhaite réaliser 50% de cette couverture.

« SFR n'a absolument pas exécuté ce qui était dans ses engagements initiaux. Il faut d'abord finir ce qu'on doit faire avant de réclamer plus », a encore jugé Pierre Louette, directeur général délégué d'Orange.

« Le déploiement de la fibre est un projet industriel de longue haleine, que l'on ne peut pas prendre à la légère et modifier » en cours de route, a fait valoir le porte-parole d'Orange.

Avec cette assignation auprès du Tribunal de commerce de Paris, « une discussion juridique va s'engager mais nous sommes assez sereins », a-t-on ajouté.

 

En janvier, l'autorité de régulation des télécoms (Arcep) avait par ailleurs annoncé une série de mesures visant à durcir la régulation sur Orange dans le marché de la fibre jusqu'au domicile, pour encourager la concurrence dans un secteur où l'opérateur historique est largement dominant.

 

Pin It

Dernier Numéro