loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La société sénégalaise Sonatel a remporté un contrat auprès du gouvernement béninois pour gérer la SBIN (Société béninoise d'infrastructures numériques), une entreprise publique, dans le but de lancer un troisième réseau sur le marché, devant opérer aux côtés de MTN et de Moov Africa.

Dans un communiqué, le gouvernement béninois a déclaré, « En tant que gestionnaire délégué, indique le gouvernement, Sonatel aura pour mandat, outre la gestion de la SBIN sur une période de cinq ans pour en faire un opérateur GSM majeur, de mettre en œuvre les infrastructures nécessaires à la fourniture rapide de services de communications électroniques mobiles. Ainsi, il est prévu l’ouverture d’une procédure d’octroi d’une troisième licence de réseaux mobiles de communications électroniques au profit de la SBIN.»

La SBIN devrait prendre le contrôle d'une part importante des infrastructures publiques, notamment de l'opérateur mobile Libercom, des actifs de Benin Telecoms Infrastructures et d'autres actifs de Benin Telecoms Services. Ces derniers comprennent une dorsale nationale à large bande en fibre, un réseau vocal, un centre de données d'État, un réseau d'administration électronique et une fibre métropolitaine.

En confiant la SBIN à Sonatel qu’il qualifie « de partenaire stratégique bénéficiant de compétences solides et d’une expérience avérée », le gouvernement béninois dit vouloir rendre la société publique rapidement opérationnelle et efficace pour répondre aux besoins croissants des consommateurs.

Pin It

Dernier Numéro