loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Huawei a été choisi pour construire un centre de données pour les douanes algériennes, conformément à un contrat signé entre l’équipementier télécoms chinois et l’Agence de l’informatique des finances publiques du ministère des Finances. Ce projet sera financé par le Fonds d’appropriation de l’utilisation et du développement des TIC (Faudtic) du ministère de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la création d’un nouveau système d’information des douanes qui remplacera le Système d'information et de gestion automatisée de dédouanement(SIGAD), en service depuis 1995.

Ce nouveau système permettra aux douanes de traiter les informations collectées à travers tous les sites opérés par l’administration douanière tels que les ports, aéroports, ports secs, postes frontaliers, etc.

Le montant des dépenses en capital n’a pas été dévoilé contrairement à la période d’achèvement fixée en Aout 2018, six mois après l’annonce du projet.

Huawei avait déjà lancé des projets similaires dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique, notamment au Mozambique, Zimbabwe, Zambie, Tanzanie et en Egypte.

Pin It

Dernier Numéro