loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Actuellement,  toutes les discussions, conférences et forums technologiques se focalisent sur le thème des villes intelligentes. Nous avons commencé à remarquer l’émergence de villes intelligentes dans le monde aspirant à devenir un modèle à suivre. La région d’Afrique du Nord n’est pas une exception. Plusieurs initiatives ont été lancées et plusieurs conférences et événements ont été organisés afin de promouvoir la mise en place de villes intelligentes.

Le continent africain connaît une époque d’or en matière de technologie et télécommunications. Cette région, qui possède un grand potentiel, émerge et essaie de surmonter tous les défis et obstacles qui,  précédemment, ont entravé toute tentative de progrès.

Casablanca : un modèle de ville intelligente

En parlant de villes intelligentes en Afrique du Nord, on ne peut que penser à Casablanca, la capitale économique du Maroc. Cette ville a lancé plusieurs initiatives visant à se développer pour qu’elle devienne intelligente.

Ayant un dynamisme économique et une infrastructure et services modernes, il fallait penser à transformer les différents services et infrastructures de Casablanca pour subvenir aux besoins des habitants qui souhaitent suivre l’évolution technologique.

E-madina est une de ces initiatives ayant pour but la conception de la ville de demain.  C’est un Cluster de villes intelligentes qui attire les entreprises, citoyens et visiteurs à Casablanca, grâce à la présence des dernières technologies y rendant la vie plus agréable.

Le but principal d’E-madina est de créer et développer un écosystème de ville intelligente afin de la  transformer en ayant recours aux dernières technologies numériques disponibles. Ce Cluster est basé sur un modèle de partenariat entre les secteurs public et privé et les citoyens, qui tient compte de l’importance dans la connectivité au sein de la cité et du rôle des habitants qui sont des consommateurs de produits et services TIC.

Bizerte sur la bonne voie

Dans le même cadre, la Tunisie œuvre pour transformer ses villes en villes intelligentes et a choisi de commencer par Bizerte. Étant une ville motrice en Afrique, présentant un grand potentiel, Bizerte sera dans les années à venir une « smart city » grâce aux différents projets et travaux y prenant lieu pour la transformer.

Le projet « Bizerte Smart City » a été lancé pour la positionner comme ville intelligente en Tunisie. Il consiste à créer un pôle de compétence régional dédié aux énergies renouvelables et startups dans le domaine des villes intelligentes et TIC.

L’Algérie transforme ses villes en villes intelligentes                 

L’Algérie est le plus grand pays d’Afrique avec une population de 41,2 millions d’habitants. Il possède des ressources minières diversifiées et est l’un des plus grands gisements d’hydrocarbures, sans oublier le potentiel intellectuel important et le tissu économique significatif renforcé par les technologies de l’information et de la communication (TIC).

AD Display, fournisseur algérien de mobilier urbain visant à transformer les cités algériennes en villes intelligentes, a voulu suivre le développement technologique en dotant ses mobiliers de connexion Wifi et d’écrans tactiles, ouvrant ainsi aux Algériens l’accès au monde du numérique. AD Display a investi dans les villes intelligentes afin d’améliorer la vie des citoyens à l’ère du numérique, par le recours à des technologies avancées.

Ces efforts se sont reflétés dans la ville de Sidi Abdellah qui a adopté un modèle urbain intelligent, et par la dotation de mobilier urbain intelligent tel que les abribus connectés installés dans plusieurs villes du pays. Donc, l’Algérie est sur le bon chemin de la transformation numérique ; les fondements de villes intelligentes sont posés, il ne faut que continuer à déployer plus d’efforts afin de réaliser une transformation complète dans tout le pays.

Ces efforts déployés par les pays d’Afrique du Nord donnent un grand espoir à leurs habitants. Toutefois, il faut garder à l’esprit que le rêve des villes intelligentes est encore à ses débuts et des défis doivent être surmontés tout d’abord pour accélérer le processus de leur mise en place.

Afin de réussir à mettre en place une ville intelligente, il faut tout d’abord moderniser l’infrastructure qui est la base d’une telle ville. Voilà pourquoi, afin d’éviter les investissements coûteux dans l’infrastructure, les instances publics et entreprises privées doivent coopérer et adopter le concept de la mutualisation des investissements pour réduire les coûts. En outre, il faut aussi renforcer la cybersécurité pour pouvoir lutter contre les cybermenaces qui deviennent plus dangereuses dans les villes intelligentes. 

Pour que le rêve des villes intelligentes en Afrique du Nord se réalise, il faut tenir compte de tous ces facteurs. Toutefois, la coopération s’avère être le plus important. Les opérateurs des pays, les fournisseurs de solutions, les gouvernements ainsi que le secteur privé doivent coopérer afin de réussir à créer une ville intelligente qui soit un modèle à suivre par tous ceux aspirant à atteindre ce but.

 

Pin It

Dernier Numéro