loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Quatre mois après avoir annoncé en octobre 2020 le nouveau plan stratégique de développement spatial, le Kenya prend ses premiers pas pour son implémentation.

Lors d'un forum de haut niveau des acteurs du secteur spatial national, tenu à Nairobi, James Aruasa, président du Conseil d'administration de l’agence spatiale du Kenya (KSA), a révélé que cette dernière prévoit de lancer plusieurs nanosatellites dans l’espace dès le mois d’août 2021.

Le lancement des nouveaux mini équipements spatiaux développés dans des universités locales se fera au Kenya, depuis le centre spatial Luigi Broglio installé près de Malindi, une ville située dans le sud-est du pays. « Les nanosatellites seront lancés dans l'espace à l'aide de ballons à haute altitude », a déclaré Aruasa. Il a expliqué que ces lancements devaient initialement se dérouler plus tôt dans l’année, mais la crise de Covid-19 a contraint la KSA à les retarder.

Cette annonce met l’accent sur plusieurs piliers, notamment le développement des compétences locales en matière spatiale pour faire du Kenya une référence en Afrique.

Une fois dans le ciel, les nouveaux nanosatellites contribueront à la collecte de données météorologiques, et à l’observation des sols. Ces données serviront pour les recherches opérationnelles, les enseignements académiques, et pourront également être vendues à des organismes étrangers.

 

Pin It

Dernier Numéro