loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Commençons par faire une nette distinction entre une API et une API de paiement. Une API (Application programming interface) est un type de communication technique entre serveurs, tandis qu’une API de paiement fait référence aux appels techniques qui permettent le traitement d'une transaction. Pour accepter les paiements, les détaillants doivent intégrer un ensemble d'appels de paiement (pour la saisie, l'autorisation, le règlement des paiements, etc.) qui, tous ensemble, permettent aux utilisateurs de réaliser une transaction.

Pour inclure les paiements dans votre commerce, vous pouvez soit utiliser l'API d'un fournisseur, soit utiliser une passerelle de redirection d'URL hors site où toute l'interface de paiement est réalisée par un fournisseur de services tiers.

Les API permettent en général une intégration facile des applications, ce qui rend les expériences numériques plus innovantes et plus agréables.

Une API de passerelle de paiement s'intègre à vos processus numériques existants pour connecter le système de caisse de votre entreprise à un réseau d'acquisition de paiement. Elle permet de plus aux clients d'effectuer des achats sans quitter le site web pour traiter les paiements.

Les avantages d'une API de passerelle de paiement

  • L’entreprise peut, à plusieurs endroits, interagir avec des clients. Une API robuste augmentera de manière exponentielle le nombre d'endroits où vous pouvez interagir avec vos clients.
  • L’entreprise disposera de données d'achat en temps réel pour prendre des décisions de marketing plus judicieuses. Une API de passerelle de paiement bien développée fournit beaucoup de données au-delà des simples informations de paiement, et les flux de données en temps réel peuvent être utilisés immédiatement pour vous aider à comprendre et à agir sur les comportements des acheteurs.
  • L’entreprise peut offrir à ses clients une grande variété d'options de paiement. Idéalement, elle devrait pouvoir accepter un nombre illimité de types de paiement, y compris tous les types de cartes de crédit et autres options de paiement. Les clients apprécieront la flexibilité, et les ventes ne seront pas limitées par la zone géographique ou par des types de paiement spécifiques.
  • Les données relatives aux clients restent sûres et sécurisées – et ne sont pas entre vos mains. Le fournisseur d'API est responsable de la norme PCI DSS, qui sécurise les champs sensibles des cartes de crédit. L'API que vous choisissez doit vous donner la souplesse nécessaire pour traiter tous les types de transactions (mobiles, applications mobiles, commerce électronique et autres) tout en assurant la sécurité et la résilience.

En Afrique, Stripe a acquis Paystack, une start-up de Lagos, au Nigeria, qui, comme Stripe, offre un moyen rapide d'intégrer des services de paiement dans une transaction en ligne ou hors ligne au moyen d'une API. La société avait obtenu un financement supplémentaire de 600 millions de dollars pour cette acquisition, et l’une des raisons principales de ce financement était d’étendre les services de paiements basés sur l’API à d’autres régions géographiques.

« Il y a une énorme opportunité », a déclaré Patrick Collison, co-fondateur et PDG de Stripe, dans un entretien avec TechCrunch. « En chiffres absolus, l'Afrique est peut-être plus petite en ce moment que d'autres régions, mais le commerce en ligne augmentera d'environ 30 % chaque année. Et même avec un déclin mondial plus important, les acheteurs en ligne augmentent deux fois plus vite. Stripe se focalise sur un horizon plus long que les autres car nous sommes une entreprise d'infrastructure. Nous pensons à ce à quoi le monde ressemblera en 2040-2050 ».

Pour Paystack, l'accord donnera à l'entreprise beaucoup plus de moyens (c'est-à-dire d'investissements) pour se développer davantage au Nigeria et s'étendre à d'autres marchés, a, dans une interview, déclaré le PDG Shola Akinlade :

« Paystack n'était pas à vendre quand Stripe nous a contactés », a déclaré M. Akinlade, qui a cofondé la société avec le directeur technique Ezra Olubi. « Pour nous, c'est une question de mission. Je suis motivé par celle d’accélérer les paiements sur le continent, et je suis convaincu que Stripe nous aidera à y parvenir plus rapidement. C'est une démarche tout à fait naturelle ».

Une autre initiative a pris place pour développer l’API de paiement : la GSMA Mobile Money API développée grâce à la collaboration entre le secteur de l'argent mobile et la GSMA, qui vise à aider le secteur de l'argent mobile à parler le même langage technique en fournissant une API harmonisée moderne pour les transactions et sa gestion, qui soit à la fois facile à utiliser et sécurisée. Ce langage technique commun, la spécification API, permettent une intégration facile entre les fournisseurs d'argent mobile et les organisations qui veulent interagir avec eux, en permettant à toute tierce partie de mettre en œuvre une solution commune qui fonctionnera avec toutes les plateformes d'argent mobile qui la mettent en œuvre. L'API est basée sur les principes RESTful, un ensemble de principes communs faciles à utiliser dans les API modernes qui offrent des avantages tels que la flexibilité et la capacité d’évolution. La spécification fournit également des recommandations de meilleures pratiques en matière de sécurité afin de garantir un niveau de sécurité élevé.

L'initiative d'API harmonisée de la GSMA vise à accroître l'adoption de celle de l'argent mobile grâce à un engagement spécifique avec les fournisseurs d'argent mobile et au soutien des vendeurs de l'écosystème. La GSMA vise également à maintenir des versions mises à jour de la spécification API avec de nouvelles fonctionnalités et des fonctionnalités actualisées.

Les cas d'utilisation :

L'API Mobile Money soutient l'ensemble des cas d'utilisation de l'argent mobile :

  • L'interopérabilité entre ce dernier et les banques, et entre les fournisseurs d'argent mobile;
  • Paiements de commerçants, en ligne et hors ligne (y compris l'authentification déléguée);
  • Paiements de factures (y compris la notification instantanée de paiement);
  • Gestion de base des comptes;
  • Virements internationaux (y compris les devis);
  • Les transactions de masse;
  • Encaissement et payement.

Orange n’est pas exclue de ce service. Orange Money Web Payment a stimulé l’e-commerce en Afrique qui permet aux principaux acteurs du marché d'accepter les paiements en ligne. Il a été conçu pour les marchands du Web, mais d'autres types de services peuvent désormais bénéficier du service Web Payment/M Payment (collecte d'impôts, dons, frais de scolarité,...).

Le service Orange Money Web Payment/M Payment est dédié aux commerçants, qu'ils possèdent déjà un site de commerce électronique ou non. Ces derniers n’ont qu'à s'inscrire au service dans une boutique Orange de leur pays d'activité. Ils doivent être des détaillants officiellement enregistrés (Orange Money merchants - entièrement conforme à KYA).

Comme il s'agit d'une extension du service Orange Money, les mêmes limitations s'appliquent comme pour tout service financier. Il doit être approuvé par la banque centrale concernée et est soumis à des règles strictes en matière de sécurité et de prévention de la fraude. Orange Money fait partie d'un écosystème restreint avec une exposition limitée aux API pour garantir le respect de ces règles nécessaires.

Une fois qu'un commerçant a souscrit à Orange Money Web Payment/M Payment, le service s'intègre directement dans son site web grâce aux API faciles à intégrer avec quelques lignes de code.

Elles peuvent être testées par les commerçants ou leurs intégrateurs avant la mise en service des services commerciaux.

3 étapes seulement sont nécessaires pour accéder à l'offre :

  • S'abonner : je suis commerçant, je m'abonne au service Orange Money et j'accepte les conditions de l'offre Web Payment/M Payment ;
  • Intégrer : j'intègre l'API ;
  • Facturer : mes clients peuvent payer leurs achats via Orange Money.

Les utilisateurs finaux (clients Orange Money) peuvent accéder au service lorsqu'ils paient en ligne (via un ordinateur ou un téléphone mobile). Ils devront générer un mot de passe à usage unique (OTP) via le service Orange Money USSD sur leur téléphone mobile pour valider leur paiement.

Pour effectuer un paiement :

  • Les clients doivent avoir un compte Orange Money actif ;
  • Ils choisissent « Orange Money » comme moyen de paiement sur le site web du commerçant ;
  • Ils demandent un mot de passe temporaire avec leur code secret Orange Money via le service Orange Money USSD sur leur téléphone portable ;
  • Ils saisissent le mot de passe temporaire qu'ils ont reçu sur l'écran de paiement.

Le service de paiement Orange Money Web est disponible pour les commerçants au Mali, Cameroun, Sénégal, Madagascar, Botswana, Guinée Conakry et Côte d'Ivoire.

Pin It

Dernier Numéro