loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

MFS Africa a annoncé l’acquisition de Beyonic, un fournisseur de solutions de paiement électronique pour les PME, les fintechs et les organisations à but social en Afrique.

MFS Africa, le plus grand hub de paiements électroniques en Afrique, connecte plus de 200 millions de compte mobile money à travers une trentaine de pays. Beyonic est spécialisé dans les solutions de paiement domestiques et offre une gamme de fonctionnalités spécifiques aux entreprises. L’acquisition, sujette à l’approbation réglementaire de la Commission de compétition (Fair Competition Commission) de Tanzanie, vise principalement à supporter voire accélérer la transformation digital du secteur des micro, petites et moyennes entreprises africaines en leur permettant de gérer plus facilement les transactions électroniques domestiques mais aussi internationales.

« L’Afrique regorge d’entrepreneurs jeunes, dynamiques et connectés, qui apportent une nouvelle énergie et une nouvelle façon de penser pour changer leur monde et impulser le développement  de leurs communautés, » explique Daré Okoudjou, fondateur et PDG de MFS Africa. « Le MFS Africa Hub a créé de nouvelles passerelles numériques entre les utilisateurs mobile money en Afrique et dans le monde entier. Le rachat de Beyonic nous permet de mettre notre réseau de paiement électronique au service de ces entrepreneurs, qu’ils soient des PME, des fintechs ou des organisations à but social. En combinant les solutions de MFS Africa et celles de Beyonic, nous sommes à même de débloquer le potentiel que ces organisations représentent pour l’Afrique et pour le monde. »

L’intégration des deux sociétés devrait permettre à leurs clients de bénéficier d’un marché étendu et de nouvelles fonctionnalités. En pratique, une entreprise en Ouganda qui utilise actuellement Beyonic pour gérer ses paiements numériques domestiques peut dorénavant toucher d’autres marchés africains et mondiaux couverts par le MFS Africa Hub.

Luke Kyohere, fondateur, directeur exécutif et directeur technique de Beyonic ajoute : « La mission de MFS Africa de faire tomber les frontières quand il s’agit des paiements numériques s’aligne parfaitement avec la vision de Beyonic d’aider les entreprises à offrir des solutions fintech rapides et abordable, là où elles ont un réel impact. Ensemble, nous donnons accès à nos clients au réseau de paiement électronique le plus large d’Afrique. »

Kyohere continue : « Ce partenariat apporte des opportunités phénoménales, surtout si l’on considère le partenariat récent entre MFS Africa et Visa, qui lui permet de créer des cartes Visa virtuelles sur tout son réseau panafricain. C’est tout simplement le début d’une aube nouvelle pour les PME africaines. »

Selon la Banque Mondiale, les PME contribuent jusqu’à 40% du PIB des pays émergents. Cependant en Afrique, leur croissance reste sujet à de nombreuses contraintes, qu’il s’agisse d’une incapacité à grandir localement, à l’échelle du continent ou à l’international. Le nouveau rachat ambitionne de résoudre ces problèmes en aidant les organisations à transférer des fonds de façon sécurisée et transparente partout où leurs clients se trouvent.

Pin It

Dernier Numéro