loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Les entreprises privées en Afrique sont en tête du changement numérique, prenant de l’avant sur leurs homologues européens. Cela selon un nouveau rapport du cabinet de conseil PwC, qui donne un aperçu de la façon dont la majorité des entreprises africaines perçoivent l'impact des changements numériques sur leurs opérations.

L'enquête semestrielle sur les entreprises privées en Afrique 2019 révèle la mentalité des chefs d'entreprises privées en Afrique en matière de changement numérique.

Selon PwC, l’enquête de cette année est la plus importante et la plus complète du cabinet. Elle a échantillonné plus de 200 entreprises et 2 900 cadres supérieurs d'entreprises privées dans 53 pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Europe. Parmi ceux-ci, neuf pays d’Afrique subsaharienne ont été interrogés: l’Afrique du Sud, le Botswana, le Ghana, le Kenya, l’ile Maurice, la Namibie, le Nigéria, la Tanzanie et l’Ouganda.

Quatre répondants sur cinq (81%) des entreprises privées (réparties dans neuf économies clés en Afrique) affirment qu’ils considèrent la numérisation comme « très pertinente » pour leur avenir, contre 65% en Europe.

Selon PwC, les technologies clés telles que l'Internet des objets (IoT), la blockchain et l'intelligence artificielle (IA) sont déjà envisagées pour les entreprises africaines, et la pertinence de ces technologies est bien supérieure à celle des économies européennes plus développées sur le plan économique.

Pin It

Dernier Numéro