loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

« Les licences de la nouvelle technologie 5G seront probablement lancées en 2021, avec la possibilité d’échelonner leur paiement, afin de permettre aux opérateurs d’exploiter cette technologie et la mettre au service du citoyen ». C’est en tout ce qu’a souligné Anouar Maarouf, ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique à Tunis.

Anouar Maarouf incite les différentes autorités publiques intervenant dans le secteur des télécommunications de tendre la main au pays afin d’être prêt pour cette révolution technologique. « Nous devrions nous préparer pour cette nouvelle phase, notamment au niveau des fréquences sans lesquelles la 5G n'existerait pas. Il existe un terrain propice à l'innovation et aux investissements en Tunisie, notamment après la promulgation de la loi sur les start-ups, d'autant plus qu’ils ont besoin d'un réseau efficace et moderne pour développer leurs solutions innovantes », a souligné le ministre.

Toutefois, les recherches sont toujours en élaboration, et nous attendons que les licences soient disponibles au niveau national. Pour le moment, les operateurs télécoms ne perdent pas leur temps et commencent à tester leurs capacités techniques à accueillir cette technologie de pointe. Tel est le cas pout Tunisie Télécom, qui, en collaboration avec Huawei, a effectué des tests sur la 5G le 3 mai dernier à Tunis. La société publique a pu atteindre un débit de 638.66 Mbps dans un réseau live et dans des conditions réelles, avec un smartphone commercial grand public.

Pin It

Dernier Numéro