loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Au cours de la 4e session de la Haute commission mixte de coopération algéro-nigériane qui s’est tenue à Alger, le ministre des Affaires étrangères algérien, Abdelkader Messahel, et celui de la République fédérale du Nigeria, Geoffrey Onyeama, ont optimisé la coopération des deux pays autour du projet de fibre optique qui va relier Alger et Abuja.

Une nouvelle feuille de route a d’ailleurs été établie pour poursuivre et compléter la réalisation de l’infrastructure télécoms qui viendra renforcer les relations économiques entre les deux pays. Dans le cadre de ce projet entre l’Algérie et le Nigeria, que le Niger a aussi rejoint en 2003, beaucoup de progrès a été enregistré au cours des dernières années. On cite la signature de l’accord de construction, d’exploitation et de maintenance (ACM) en 2005, la finalisation et l’adoption des cahiers des charges techniques en 2010, l’adoption des cahiers de clauses techniques et administratives en 2011 et la mise en place d’un Comité de gestion du projet, et l’installation du comité de liaison de la dorsale transsaharienne à fibre optique (CLTD) en 2017.

Le projet de dorsale de fibre optique lancé dans le cadre du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), considéré comme priorité depuis 2002, a été initié lors de la 1ère session de la Haute Commission algéro-nigériane tenue à Mumbai, en Inde et coprésidée par les deux chefs d’Etat, Abdelaziz Bouteflika et Olusegun Obasanjo. Ce projet s’étend sur une longueur totale d’environ 4 500 km. La plus grande distance est en Algérie avec 2 800 km. 900 km doivent être déployés au Niger et 800 km au Nigeria.

Pin It

Dernier Numéro